Chicago carrefour de style musical

Chicago a une renommée culturelle mondiale et a joué un rôle important dans l’épanouissement des différents genres musicaux de ce siècle. La ville organise de nombreux festivals et offrent des salles de spectacles de différentes époques  construites par des architectes de renommée.

La musique classique :

En 1891, Charles Norman Fay, un homme d’affaires de Chicago invite le chef d’orchestre Theodore Thomas à rassembler un orchestre à Chicago. Celui-ci s’exécute et l’« Orchestre de Chicago » (Chicago Orchestra) est créé. Le concert inaugural a lieu le 16 octobre 1891. Il devient l’un des orchestres les plus anciens des États-Unis.

Depuis plus de 100 ans, l’orchestre se produit sur la scène du Symphony Center complex de Chicago (autrefois appelé Orchestra Hall), imaginé par l’architecteDaniel H. Burnham et construit en 1904.

Le jazz :

Si le jazz voit le jour à la fin du XIX éme siècle à la Nouvelle-Orléans, très vite Chicago va jouer un rôle important dans le développement du classique blues. Les meilleurs musiciens de Chicago formatent le groupe Red Hot Peppers, c’est un des premiers orchestres de jazz important qui crée des enregistrements de qualité dès 1926.

La house music :

La house est un genre musical descendant du disco des années 1970. Elle mélange des styles musicaux comme la soul, le R’n’B, la funk, la salsa, le rock ou la pop avec un message progressiste et pro-diversité. C’est un courant musical né au début des années 1980 à Chicago. Originellement liée à l’histoire des DJs, son nom provient du Warehouse, club de Chicago où officiait le DJ Frankie Knuckles « parrain de la house music de Chicago ».

 

Les festivals de musique :

Le Grant Park Music Festival est une tradition à Chicago depuis 1931, festival de musique classique en plein air. Lors de la saison 2004, le festival s’est déplacé au pavillon Jay Pritzker Construit par l’architecte Frank Gehry.

Le Chicago Jazz Festival est un festival de jazz populaire et gratuit se déroulant sur quatre jours au Grant Park de Chicago. Fondé en 1979, il est organisé par le Jazz Institute of Chicago pendant la Fête du travail, et produit des artistes de renommée mondiale et locale. Avant 1978, trois différents festivals de jazz se déroulaient au mois d’août à Grant Park. Pour cette raison, la Ville a décidé de regrouper ces festivals au sein du Chicago Jazz Festival, pour offrir une semaine de spectacles gratuits.

Alehorn of Power est un festival américain de heavy metal créé et organisé par Greg Spalding1 (batteur de Bible of the Devil), en 2006 à Chicago (Illinois).

 

Les principales salles de concert de Chicago :

Orchestra Hall :

Construit en 1904, l’Orchestra Hall a été conçu par le célèbre architecte Daniel Burnham de Chicago, c’est une salle de 2600 places. L’Orchestre Symphonique de Chicago se produit dans cette salle.

 

 

 

Cadillac Palace Théâtre :

Le théâtre a ouvert ses portes en 1926. Les Frères Rapp, George et Cornelius, ont conçus ce théâtre avec comme sources d’inspiration  le style baroque français . L’intérieur comprend de grands miroirs décoratifs, des dorures et des boiseries.

En 1984, il a été transformé en salle de rock et de comédies musicales. Ces spectacles sont créés sur place et deviennent souvent des succès à Broadway.

    

 

Le Pavillon Jay Pritzker :

Immense kiosque à musique situé dans le Millennium Park. Le pavillon, conçu par l’architecte Frank Gehry, a été construit entre juin 1999 et juillet 2004.

Le pavillon Pritzker est un élément central du Millennium Park. Il accueille le Chœur et l’Orchestre Symphonique de Grant Park ainsi que le Grant Park Music Festival, Il accueille également un large éventail d’ensembles musicaux et, chaque année, une grande manifestation de spectacle vivant. Des artistes allant de groupes de rock à la musique classique en passant par des chanteurs d’opéra ont fait leur apparition au pavillon. Toutes les répétitions au pavillon sont ouvertes au public.

Le pavillon Pritzker, espace ouvert, est partiellement construit au-dessus du Théâtre Harris, qui est la salle couverte du parc consacrée à la musique et à la danse, avec laquelle il partage les plateformes de déchargement et les coulisses.

La construction du pavillon a créé une controverse juridique, dans la mesure où il existait des limites historiques sur la hauteur des bâtiments dans le Grant Park. Pour éviter ces restrictions légales, la ville a classifié le pavillon comme une œuvre d’art plutôt qu’un immeuble. La salle de spectacle a été conçue avec un grand espace de places assises, une immense pelouse, un réseau de grillages pour soutenir le système de sonorisation et un toit en forme de « coquille » faite de tubes en acier inoxydable. Il dispose d’un dispositif de sonorisation dont la conception acoustique parvient à reproduire l’ambiance sonore d’une salle de concert couverte.

 

 

Clément Pignon

Marius Morand

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s