BACK TO THE LAND OU LA DOUCE COLONISATION

C’est durant les années 60-70 que le mouvement « back-to-the-land » a été crée. Toutefois cette volonté de retour à la nature était présente bien avant dans la culture américaine notamment avec le livre de Henry David Thoreau « Walden ou la vie dans les bois ». Il écrit : « Il est possible d’imaginer un temps où, l’enfance de la race humaine, quelque mortel entreprenant s’insinua en un trou de rocher pour abris » ou encore « c’était l’aspiration naturelle de cette part d’héritage laissé par notre plus primitif ancêtre qui survivait encore en nous ». Il dénonce ici le superflu, matérialisé par l’habitat et l’habillement des « yankees ».

Ce mouvement était important, puisqu’on a pu enregistrer une modification des statistiques démographiques américaines.

Comme son nom l’indique il invitait les adhérents à un retour à la campagne.

C’est un mouvement qui engageait les petits propriétaires à cultiver leurs terres.

Des jeunes de tous milieux vont déferler sur les campagnes, avec le but de créer un monde meilleur et plus simple face à une société capitaliste. C’est en effet en réaction aux aspects négatifs de la situation Nord Américaine dans les années 60 que ce mouvement va s’opérer.

Tout en prenant le parti de renouer avec la nature, la recherche du travail physique est primordiale et cette installation demande l’apprentissage d’un grand nombre de nouvelles compétences : la construction d’une maison, le métier d’agriculteur étaient des domaines que tous les nouveaux arrivants ne connaissaient pas. La plupart des jeunes venaient de la classe moyenne et éduquée et cette situation sociale et économique leurs permettait d’expérimenter de nouvelles formes de communautés.

Toutefois la colonisation du territoire avait aussi pour but d’aider les travailleurs pauvres à sortir de leurs situations précaires dans les villes. Forcément ces différences sociales créèrent des conflits à l’intérieur de la communauté ainsi qu’entre ceux qui savaient cultiver la terre et ceux qui ne le savait pas.

Le mouvement n’a pas duré très longtemps et les communautés avaient presque disparu à la fin des années 70.

Ce mouvement a été influencé par un homme, Bolton Hall (1854-1938). Il était avocat, auteur et militant pour la défense des plus pauvres. C’est grâce de nombreuses publications et une expérimentation de communauté que Bolton Hall mis en place ses idées et diffusa ses théories.

Bolton Hall

 

Le « free acres » est la communauté crée en 1910 par Hall. Les résidents sont propriétaires, mais louent le terrain sur lequel la maison est installée.

Cette communauté intervient plus tôt que le mouvement du « back to the land », mais la volonté est semblable : créer une communauté hors de la société ayant pour but de procurer une vie meilleure à ces habitants. C’est en s’inspirant des travaux de Bolton Hall que le mouvement « Back to the land » se développe. En plus des idéologies sur l’écologie, d’autres sur l’énergie et l’environnement animent le débat.

Les idées se diffusent aussi par le biais d’un support qui a de lourdes répercussions, la revue. Les revues « Mother Earth News » et « The Whole Earth Catalog » en sont de bons exemples. Mothers Earth News a été fondée en 1970, elle prône les exploitations personnelles, l’économie d’énergie, l’écologie et de meilleurs habitudes alimentaires. Il y a une forte volonté d’intégrer leurs visions de la vie sur le territoire américain.

Mother Earth News

 

Tout comme les expérimentations des communautés hippies comme «Drop city» et «The farm» les acteurs du mouvement font une colonisation pacifique du territoire.

Durant les dernières décennies on a prôné l’urbain et la technologie, toutefois les craintes sur la sécurité alimentaire et une certaine conscience de l’état de la planète remettent au goût du jour les idées du « back to the land ». On constate aussi que les crises économiques ont tendance à amplifier ces mouvements.

 

Pierre de Pins

Paul Pascaud

Barthélémi Zha

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s